Categories

Accueil > Ados / Jeunes > Spécial Confinement > Tu descends ?

9 avril 2020
Manuella

Tu descends ?

Quand nous avons un enfant en bas âge, nous aimerions, en tant que parent, qu’il soit (parfois) dans sa chambre pour que de notre côté, nous puissions respirer, prendre soin de nous, appeler un(e) ami(e), travailler. (bon... il y a des jours où c’est un peu plus que parfois...)

Quand cet enfant grandit, nous devenons alors parent d’un "adorable adolescent", et là, il est dans sa chambre, mais, bizarrement, nous aimerions le faire descendre un peu...

Effectivement, quand il est petit, notre proximité est très importante pour son développement, et par contre, plus grand, un peu plus de distance avec nous, et un rapprochement vers ses pairs, lui sont nécessaires.
Mais attention ! ceci ne veut pas dire que nous devons, nous parents d’un adolescent, disparaître de sa vie !!! Cette fois-ci, c’est à nous de parfois maintenir le lien !
C’est pourquoi, dans cet article, j’ai eu envie de vous partager quelques petites astuces pour faire descendre notre chérubin devenu "homme ou femme des cavernes", sans crier du bas de l’escalier, ni utiliser la fameuse technique qui les fait hurler, et abîme sans appel notre lien !! J’ai nommé : la coupure de la "CO" (la connexion internet) ou lui confisquer son téléphone portable.

Voici donc une liste (non exhaustive) et qui va peut-être susciter en vous d’autres idées :

  • Cuisiner un plat très odorant sera efficace pour "l’appeler" en titillant son odorat, sa gourmandise,
  • Lui envoyer une invitation pour le dîner grâce à un "post-it", une lettre sous sa porte, un sms... (humour, images, et smileys sont de rigueur)
  • Organiser un repas et/ou une soirée à thème en fonction de ses intérêts (un pays, une passion, un personnage, un jeu de société, un jeu vidéo, un film...) et faire la déco, le repas, des challenges ou encore des jeux autour de ce thème.
  • S’il y a d’autres personnes dans la maison, frères/sœurs, votre conjoint, démarrer une activité, faire beaucoup de bruit, et l’inviter à vous rejoindre
  • Préparer son repas préféré, et quand nous sommes à table, pensons à : . parler de sujets qui peuvent l’intéresser, . parler de nos projets, de ce que nous avons aimé dans notre journée, . chacun fait écouter sa chanson préférée du moment, . faire un petit jeu rapide (ex : des énigmes) . montrer une vidéo, un article, qui peut amener des rires et/ou discussions positives Petite Note : Au cours de ce temps que l’on partage autour du repas, on évite de lui faire un interrogatoire, ou pire ! qu’il se retrouve au tribunal où on lui fait toute la liste de ce qui ne va pas. (c’est certain, il ne sera pas prêt de redescendre avec joie et bonne humeur la prochaine fois)

J’aimerai conclure cet article en vous partageant quelques mots, qui en plus de notre amour inconditionnel pour notre ado, définissent pour ma part, les contours de notre qualité de présence au près de notre enfant devenu grand.
En tant que Parent, soyons créatif, discret, attentionné, patient, émerveillé.

Allez, une dernière phrase à méditer...
Lorsque nous nous sentons, un peu perdu dans notre relation avec le jeune qui partage notre toit :

"le plus important est-ce d’avoir raison ou d’être en relation ?"

Je vous souhaite de bons moments en Famille...
et prenez bien soin de vous,

ps : j’ai utilisé le masculin tout au long de cet article, pour en simplifier la lecture. Mais cela concerne les filles et les garçons.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Partager